La réalité augmentée à l’épreuve de l’entreprise

À quoi ressemblera la réalité augmentée en environnement professionnel dans les années à venir ? Où en est le marché et quels sont les chantiers en cours pour optimiser des technologies encore en voie de maturation ? Décryptage.

ÉTAT DES LIEUX

Un marché sur le point d’exploser

Google, Microsoft, Lenovo, Facebook, Apple… les technologies de réalité augmentée animent actuellement les départements recherche et développement (R&D) de tous les géants du web. Et le marché semble sur le point d’exploser à en croire les estimations du cabinet IDC : 24 millions de produits de réalité augmentée s’écouleront en 2021, contre à peine 160 000 en 2016.

La raison de cet engouement à venir ? Les nombreuses possibilités offertes par cette technologie pour les entreprises. Faciliter la maintenance à distance, assurer la traçabilité des opérations, optimiser la formation, visualiser la maquette numérique d’un bâtiment… les cas d’usages sont innombrables. Des applications qui sont aussi l’occasion pour les entreprises de s’emparer d’un avantage certain face à une concurrence encore frileuse.

Pour autant, la réalité augmentée fait encore face à de nombreux défis d’ordre technologique. Comment améliorer le confort des utilisateurs ? Comment faciliter le travail collaboratif dans des environnements de réalité mixte ? Comment inclureun casque de réalité augmentée au sein d’un écosystème digital plus large ? Pour le moment, les premiers casques de réalité augmentée se concentrent sur des applications de gaming grand public. Ils n’affrontent donc pas ces challenges directement.

Relever le défi

Ajouter des innovations pour multiplier les cas d’usage

Aujourd’hui le challenge est de concevoir un casque de réalité augmentée capable de s’adapter à tous les cas d’usage. Pour y parvenir, on peut faire le choix de la technologie « video see-through » qui, par opposition à l’« optical see-through », reproduit sur l’écran du casque l’environnement filmé devant les yeux de l’utilisateur. C’est une technologie qui ouvre davantage de possibilités et permet de travailler sur des solutions verticales.

Pour multiplier les usages une autre innovation  doit avoir pour objectif à rendre le casque portable. Ce type d’outil requiert en effet une puissance de calcul hors-norme que seul un PC extrêmement performant peut fournir. C’est grâce à un travail d’optimisation des algorithmes qu’on peut parvenir à intégrer de petits calculateurs directement sur le casque, pour l’alléger.

Mais leurs innovations ne s’arrêtent pas là. Afin d’optimiser la restitution de l’environnement et les interactions avec l’utilisateur, on peut s’appuier sur les technologies de Simultaneous Location and Mapping (SLAM). Des algorithmes qui visent à situer l’utilisateur dans l’espace et à reconstituer l’environnement en 3D de manière très précise. Le challenge est de taille puisqu’il s’agit de réaliser ces deux opérations en temps réel. Dans ce cadre, on peut mêler les technologies de « computer vision » et de robotique, comme dans les véhicules autonomes. À une différence près, le casque de réalité augmentée comporte un nombre limité de capteurs, du fait de sa taille. Pour l’optimiser, il se doit reposer principalement sur ses caméras ainsi que sur des capteurs minimalistes mais de haute précision comme des accéléromètres, des lasers Lidar ou des gyroscopes. Tout le défi consiste donc à concevoir des algorithmes suffisamment précis pour déduire, à partir de ces informations minimales, la position et les mouvements de l’utilisateur.

Autre challenge : améliorer le confort de l’utilisateur. Dans cette optique, on peut miser sur l’« eye-tracking ». Grâce à ce dispositif, les informations sont placées directement là où l’utilisateur porte son regard. De même, l’« eye-tracking » permet de renforcer la sensation de réel de la scène virtuelle en recréant les effets de flou que génère le cerveau naturellement dans un environnement réel. Toujours pour améliorer le confort et la pertinence des informations, les experts optimisent la contextualisation des données remontées. Un ouvrier de maintenance intervient sur un lieu aux conditions météorologiques difficiles ? Le casque simplifie automatiquement l’interface pour faciliter son travail. Autant de chantiers ambitieux pour créer des cas d’usage innovants dans les entreprises.

Innovation - Cas d'usage

#Paroles d'experts

Conjuguer les technologies

« Pour innover, notamment autour de la réalité augmentée, il n’est plus question de raisonner en silos.
Afin de mettre en oeuvre des cas d’usages inédits, Gfi Informatique travaille sur un ensemble de briques technologiques – SLAM, eye-tracking, Computer Vision et intelligence artificielle, robotique, voire drones – qui permettront d’aller plus loin dans la réalité augmentée.»

Jean-François Gaudy, Directeur de l’Innovation, Gfi Informatique

#Solution Gfi

Découvrez notre FabLab, pour transformer vos idées en réalité… augmentée !

Vous êtes intéressé(e) par les possibilités offertes par la réalité augmentée ? Vous souhaitez en savoir plus et voir nos réalisations ?
Venez découvrir notre FabLab dédié à l’innovation !
157 boulevard Macdonald, 75019 Paris

Télécharger

Mots clésInnovation

Articles liés

Partager